Le bonhomme à ressorts

Implanté en région Grand Est, Le Bonhomme-à-ressorts, développe des projets de spectacles vivants dont la démarche est fondée sur la perception et la découverte du monde. Il cherche à favoriser, une interaction entre différents médias artistiques dans le processus de création afin de viser la pluridisciplinarité, et défend l’accès à la culture pour tous. Ainsi, ses actions s’étendent de la création de spectacle vivant à la mise en place d’actions culturelles. 

Le Bonhomme à ressorts souhaite faire entrer le théâtre dans l’espace public ou dans l’intimité des foyers, dans les jardins ou dans la forêt, dans les bibliothèques ou dans les granges, dans les écoles ou dans les cuisines, sur les places ou dans les salons… Il défend une approche enrivonnementale de la création artistique avec comme questions centrales celles du vivre ensemble sur un espace partagé et de la responsabilité de cette planète que nous empruntons à nos enfants. Pour cela, il offre un théâtre à l’état brut, capable de s’adapter à toutes les situations, avec comme objectif la création d’espace collectif, intime et vivant.

Les actions menées par le Bonhomme-à-ressorts s’appuient sur l’individu et son rapport aux autres et au monde. Afin de favoriser l’identification et la projection elle repose sur la créativité des participants. Elles ont pour objectif la création d’oeuvres originales, vivantes, participatives et collectives à partir de collectes de parole, d’improvisations, d’album illustrés, ou d’autres matériaux divers et variés…

Une des originalités du Bonhomme-à-ressorts est qu’il s’inscrit dans une démarche coopérative par son mode de fonctionnement : construction des projets en partenariat, reconnaissance de l’individu dans le collectif, valorisation et expérimentation d’interdépendance entre les différents acteurs d’un projet.

En associant plusieurs métiers, le Bonhomme à ressorts reconnait le caractère transdisciplinaire des pratiques artistiques. Cette diversité est une richesse à l’origine de synergies, collaborations et débordements disciplinaires, chacun se nourrissant au contact des autres. Dans cette logique, la mise en oeuvre des actions proposées fait appel à divers médiums et intervenants agissant en complémentarité.